Vous êtes ici

  • Quelles sont les principales modifications par rapport à l’hiver passé ? (Show answer)

    Tout comme l’année passée, le pays est divisé en 5 zones. Chaque zone compte 8 tranches de délestage, contre 6 l’année passée. En conséquence, les parties A et B dans les zones SE et SO ont pu être supprimées.

    Sauf en cas de décision différente du ministre compétent, la tranche 8 sera délestée en premier au besoin, puis les autres tranches suivront en ordre descendant. En cas de pénurie, la tranche 1 ne sera normalement pas délestée. Cette tranche est destinée à être mobilisée lorsqu’un important incident se produit sur le système électrique européen. La nouveauté est que les tranches tourneront non seulement en cas d’un délestage effectif, mais également en cas d’un risque de délestage. Concrètement, ce changement signifie qu’en cas de risque de délestage, même si la tranche annoncée n’a pas dû être délestée, la tranche suivante (en ordre descendant) sera délestée lors de la période de pénurie ultérieure.

  • Pourrais-je encore cuisiner au gaz naturel en cas de délestage ? (Show answer)

    Les gestionnaires de réseau ont pris les mesures nécessaires pour garantir la continuité de l’approvisionnement en gaz naturel des consommateurs finaux. Les taques de cuisson et les cuisinières au gaz naturel qui ne nécessitent pas d’alimentation électrique pourront par conséquent continuer à fonctionner même dans une zone délestée.

    Les appareils à détection de flamme thermo-électrique (thermocouple) ont uniquement besoin d’électricité pour actionner l’organe d’allumage (piézo). Dans ce cas, une allumette ou un briquet pourrait servir de source d’allumage alternative. Ensuite ces appareils peuvent fonctionner parfaitement sans électricité.

    Les appareils à contrôle électronique de la flamme (ionisation) ne pourront par contre pas fonctionner sans électricité.

  • Quelles seront les conséquences d’un éventuel délestage pour l’approvisionnement en gaz naturel ? (Show answer)

    Fluxys a pris les mesures nécessaires pour garantir la continuité de l’approvisionnement en gaz naturel des consommateurs finaux ainsi que des flux transfrontaliers. Un éventuel délestage n’aura pas d’impact sur les installations qui sont indispensables à la gestion du réseau et à la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel du pays. En effet, en cas de pénurie elles joueront un rôle prépondérant pour limiter celle-ci grâce au redémarrage de la production d’électricité dans les centrales au gaz naturel. D’autre part, en concertation avec les gestionnaires de réseaux de distribution, Fluxys a pris les dispositions nécessaires afin que les stations de détente – qui forment la liaison entre les canalisations à haute pression de Fluxys et les canalisations à moyenne et à basse pression de la distribution – ne subissent pas les inconvénients d’un éventuel délestage.

  • Dois-je faire des actions spéciales lorsque le courant sera rétabli après le délestage, p.ex. à mon compteur électrique ? (Show answer)

    Non, dès que la tension est rétablie sur le réseau, les clients résidentiels (et autres clients raccordés en basse tension) peuvent à nouveau consommer l'électricité fournie via le réseau.
    Néanmoins, pour éviter une pointe de consommation lorsque des groupes de consommateurs sont réalimentés, il est conseillé de ne pas rallumer immédiatement tous les appareils. En effet, certains appareils comme un réfrigérateur et une chaudière consomment beaucoup plus lors du démarrage. Alors pour éviter une nouvelle pointe de  consommation, il vaut mieux les redémarrer progressivement et manuellement.

  • Lors d’un délestage, vous souhaitez utiliser votre générateur/groupe électrogène pour vous alimenter. Quelles précautions devez-vous prendre ? (Show answer)
    1. Installez toujours votre générateur/groupe dans un endroit aéré, de préférence à l’extérieur.
    2. Avant d’utiliser le générateur, coupez (« ouvrez ») le disjoncteur général de votre installation électrique intérieure afin de vous isoler du réseau de distribution. Maintenez coupé pendant toute la durée d’utilisation.
    3. Ne raccordez pas l’ensemble de votre installation au groupe, mais uniquement les appareils/équipements dont vous voulez assurer l’alimentation électrique.
    4. Ne connectez pas d’appareil situé dans une pièce d’eau (salle de bain, près d’une piscine, …) avec le groupe (en raison de l’absence de différentiel sur les groupes).
    5. Si vous disposez de panneaux photovoltaïques, au cas (fort improbable) où le délestage interviendrait en milieu de journée, ne tentez pas de vous alimenter via le groupe et les panneaux photovoltaïques simultanément.

    En outre n’oubliez pas que si votre générateur approvisionne plusieurs circuits électriques, une intervention au niveau du coffret électrique est requise, une action qu’il faut mieux confier à un professionnel. D’autant plus que chaque modification importante de l’installation électrique doit se faire selon les règles du Règlement général des Installations électriques (RGIE). Un organisme de contrôle viendra ensuite contrôler si les règles ont bien été respectées. C’est valable quand le générateur approvisionne en parallèle avec le réseau, mais également en îlotage.

    Les générateurs pouvant fonctionner en parallèle avec le réseau, doivent obligatoirement être portés à la connaissance du gestionnaire de réseau de distribution et doivent répondre à la prescription technique C10/11 de Synergrid: http://www.synergrid.be/index.cfm?PageID=16832.

    De plus l’installation d’un générateur est soumise à la législation environnementale. En fonction de la puissance du générateur et de la quantité de combustible stockée, il se peut que vous deviez faire une déclaration où que vous ayez même besoin d’un permis d’environnement pour le générateur, pour le stockage du combustible ou pour les deux. Les modalités varient d’une région à l’autre.

  • J'ai des panneaux solaires. Serai-je épargné ? (Show answer)

    Non, vos panneaux solaires ont besoin de l’électricité du réseau de distribution public pour pouvoir fonctionner.  Lorsque ce réseau de distribution est hors tension, les onduleurs photovoltaïques se mettront par conséquent automatiquement en sécurité, c'est-à-dire qu'ils se déconnectent eux-mêmes du réseau.  Les panneaux photovoltaïques ne produisent donc plus d'électricité dans cette situation.

  • Les produits alimentaires dans mon congélateur risquent-ils de se détériorer ? (Show answer)

    Lorsqu'un congélateur n'est plus sous tension, la température augmente seulement d' 1°C par heure. Les produits alimentaires surgelés ne risquent par conséquent pas de se dégeler rapidement. Puisque une période de délestage pourrait durer 3 à 4 heures, sauf circonstances exceptionnelles, le risque est limité.

  • Est-il conseillé d’enlever les appareils électroniques des prises avant ou pendant une période de délestage, afin d’éviter des dégâts à ces appareils lors du réeclenchement ? (Show answer)

    Le risque de dégâts aux appareils électroniques à cause d’une surtension lors de la réalimentation est très limité, mais ne peut pas être totalement exclu. L’enlèvement des prises des appareils électroniques (tels qu’une télé, un ordinateur) pendant une interruption de courant constitue une bonne mesure pour éliminer complètement ce risque limité résiduel.

  • Est-il possible que je sois, en tant que client non prioritaire, quand même réalimenté rapidement après un délestage ? (Show answer)

    Oui, il est possible que votre habitation soit alimentée par le même feeder qu'un client prioritaire. Si ce client prioritaire est réalimenté après le délestage, votre habitation subira le même régime.

  • Serai-je délesté tous les jours ? (Show answer)

    Comme déterminé par la législation, ce sont les Ministres de l'Économie et de l'Énergie qui décident et donnent l'ordre du délestage lorsqu'il ressort de l'analyse du gestionnaire de réseau de transport que les autres mesures sont insuffisantes pour harmoniser l'offre et la demande.
    Les autorités compétentes ont annoncé de commencer, lors d’un risque de délestage éventuel, à partir de la tranche 8 et d’implémenter ensuite les tranches en ordre décroissant. Lors d’une éventuelle période suivante, la tranche qui vient juste après la tranche qui a été implémentée dernièrement sera entamée, afin de répartir au maximum pour la population les conséquences. La rotation des tranches tiendra donc non seulement compte d’un délestage effectif, mais également d’un risque de délestage. Même si lors d’un risque de délestage, une tranche n’a pas dû être délestée, la tranche suivante (en ordre descendant) sera délestée lors d’une période de pénurie ultérieure.

Pages

Votre énergie et vous

  • Votre gestionnaire de réseau de distribution
  • Bureaux d'accueil et points de rechargement dans votre région
  • Emplois dans votre région
  • Communiquer mes index
  • Primes disponibles
  • Demander un nouveau raccordement
  • Raccordables au réseau de gaz naturel?

Agir tout de suite

Plus d’infos ou poser une question ?

Questions fréquemment posées