Vous êtes ici

Constructions à consommation quasi nulle! Pour vous?

Quiconque construit ou rénove en Flandre est obligé de respecter les exigences PEB ou normes pour les Prestations Énergétiques des Bâtiments. Depuis 2006, le gouvernement durcit petit à petit ces exigences en matière d’énergie. Dès 2021, toutes les nouvelles constructions devront être à consommation d’énergie quasi nulle (NZEB – Nearly Zero Energy Building), avec un niveau E s’élevant à 30 maximum et l’obligation de produire de l’énergie renouvelable. Il s’agit de la consé- quence d’une directive européenne. Vous avez l’intention de construire? La construction à consommation quasi nulle constitue aujourd’hui le choix le plus judicieux!

Spelende kinderen

Pour préserver l’environnement pour les générations futures, l’émission de particules dangereuses telles que le CO2 doit fortement baisser dans le monde entier. Les bâtiments économes en énergie constituent un élément important de la solution. Bien isoler, prévoir une bonne herméticité, installer des stores contre la surchauffe, aérer en préservant l’énergie, utiliser l’énergie renouvelable… Toutes ces mesures gagneront encore en importance dans les années à venir.

Pour les nouvelles habitations, la ‘consommation énergétique quasi nulle’ ou NZEB est la prochaine étape obligatoire dans l’évolution vers des maisons plus économes en énergie. Dès 2021, les bâtiments NZEB constitueront la norme en Flandre et en Europe. C’est bénéfique pour l’environnement, mais les constructeurs NZEB profitent eux aussi des avantages: une facture énergétique réduite, un meilleur confort et une habitation plus intéressante sur le marché de la vente ou de la location.

À quelles exigences doit répondre un bâtiment NZEB? 

Par définition, les bâtiments NZEB consomment très peu d’énergie pour le chauffage, le refroidissement, l’eau chaude sanitaire et la ventilation. Deux éléments sont déterminants en matière d’efficacité énergétique: l’enveloppe du bâtiment et les technologies d’énergie renouvelable.

 

 

  • Enveloppe du bâtiment
    Pour obtenir le label NZEB, une habitation doit atteindre un niveau E de 30 maximum. La demande énergétique annuelle ne doit pas dépasser 70 kWh/m². Les exigences en matière de ventilation pour les habitations NZEB sont identiques aux normes PEB à l’heure actuelle. En outre, le bâtiment doit au minimum répondre aux exigences suivantes en matière d’isolation:  
    Constructions à consommation quasi nulle.
    Constructions à consommation quasi nulle.Umax = valeur U maximale. La valeur U ou coefficient de transmission de chaleur indique le niveau d’isolation d’un mur ou d’une toiture. Plus l’isolation est bonne, plus la valeur U est faible. L’unité de mesure utilisée est le W/m²K, K (Kelvin) représentant la différence de température.
    Le niveau K indique le niveau d’isolation général d’un bâtiment. Il dépend de la déperdition de chaleur via les murs extérieurs, la toiture, les sols et les fenêtres. La compacité de votre habitation a également une influence sur le niveau K. Plus l’isolation d’un bâtiment est bonne, plus le niveau K est faible. Pour une habitation NZEB, la norme reste la même: depuis le 1er janvier 2012, toutes les nouvelles constructions situées en Flandre doivent avoir un niveau K s’élevant à 40 maximum.
  • Technologies d’énergie renouvelable​
    Une habitation NZEB doit produire au moins 10 kWh/m² d’énergie renouvelable via des systèmes tels qu’un chauffe-eau solaire (et/ou des panneaux solaires), une pompe à chaleur, une chaudière biomasse, un système de ventilation avec récupération de chaleur, le raccordement à un réseau de chauffage ou de refroidissement urbain, ou une combinaison de ces systèmes. Toutes ces techniques doivent répondre à des exigences NZEB.

Une habitation NZEB? Le meilleur choix aujourd’hui!

Les exigences en matière de niveau E pour les nouvelles constructions seront plus strictes dans les prochaines années, jusqu’à atteindre le niveau E30 (voir graphique ci-dessous). Si vous souhaitez que votre habitation soit attractive sur le marché, mieux vaut construire dès à présent selon les normes NZEB. C’est tout à fait possible: de nombreux professionnels du secteur de la construction font déjà la promotion des principes NZEB et les appliquent.

Une habitation NZEB offre un avantage certain: les investissements supplémentaires visant à économiser l’énergie et l’énergie renouvelable sont compensés par une facture énergétique réduite. En outre, si vous êtes en avance sur les normes, vous serez davantage récompensé. Pour les habitations NZEB, vous recevez des primes avantageuses (à partir de 1 800 euros), une réduction de 100 % sur le précompte immobilier (pendant cinq ans) et un prêt plus avantageux dans certaines banques.

Des questions?
N’hésitez pas à consulter www.energiesparen.be/BEN. Vous y trouverez les dernières informations: des détails sur les exigences NZEB, les primes, les projets pilotes… aux coordonnées des professionnels en constructions NZEB ainsi qu’un véritable guide pratique de construction pour votre propre habitation NZEB.

Habitations NZEB: qu’en est-il vraiment

Il existe beaucoup de préjugés sur les habitations NZEB. Nous en dissipons trois ci-dessous:

Préjugé 1: La ventilation est bruyante, entraîne de mauvaises odeurs et donne mal à la tête.

Vous ne subirez pas ces désagréments grâce à une installation placée au bon endroit et réglée correctement. Si vous habitez un quartier bruyant, les grilles d’aération acoustiques peuvent filtrer davantage le bruit extérieur. Dans une habitation NZEB, on ne fait pas non plus l’impasse sur la qualité de l’air: elle est même meilleure que dans une maison traditionnelle. Vous pouvez ainsi d’abord filtrer l’air extérieur pour qu’il soit encore plus pur. 

Préjugé 2: Les habitations NZEB coûtent très cher.

Un projet NZEB n’est pas forcément plus cher qu’une habitation traditionnelle. Discutez dès le départ de vos ambitions avec votre architecte pour qu’il puisse immédiatement les inclure dans son projet. Ainsi, l’impact sur le coût se limite à 4 – 6 %. Les études montrent d’ailleurs que les prix des terrains et le taux de TVA pour une nouvelle construction pèsent beaucoup plus lourd sur le coût d’une habitation que les exigences énergétiques.

Préjugé 3: On ne peut pas ouvrir les fenêtres d’une habitation NZEB.  

Tout comme dans une maison traditionnelle, vous pouvez ouvrir les fenêtres d’une maison NZEB quand vous le souhaitez. Toutefois, vous laissez de la chaleur s’échapper, ce qui vous fait perdre de l’énergie lors de périodes plus froides. Avec un système de ventilation qui fournit suffisamment d’air frais en permanence, vous n’avez plus besoin d’ouvrir vos fenêtres.

Le niveau E: toujours plus strict

Le niveau E mesure les performances énergé- tiques de votre habitation (isolation, herméticité, compacité, orientation) et des installations fixes (chauffage, distribution d’eau, ventilation, refroidissement). Plus le score E est faible, moins votre habitation consomme d’énergie. Le niveau E requis pour une habitation NZEB, E30, est beaucoup plus strict que l’E60 que les nouvelles constructions doivent atteindre depuis le 1er janvier 2014.

Pour parvenir à un niveau E30 en 2021, le niveau E maximal sera plus strict dans les prochaines années: il passera à E50 en 2016, à E40 en 2018 et à E35 en 2020.

Constructions à consommation quasi nulle.

 

Partager sur les médias sociaux

Votre énergie et vous

  • Votre gestionnaire de réseau de distribution
  • Bureaux d'accueil et points de rechargement dans votre région
  • Emplois dans votre région
  • Communiquer mes index
  • Primes disponibles
  • Demander un nouveau raccordement
  • Raccordables au réseau de gaz naturel?

Agir tout de suite

Plus d’infos ou poser une question ?

Questions fréquemment posées